Connaissez-vous le syndrôme Lyle Odelein? Il s’agit d’une condition psychologique très complexe qui se produit lorsqu’un défenseur moyen, nous surprend avec une grosse performance offensive lors d’un match. Le défenseur, toujours moyen, se rappelle alors à quel point il était bon pour relancer l’attaque avant de faire le grand saut dans la Ligue Nationale et durant quelques matchs nous sert alors son imitation la plus sincère de l’illustre Bobby Orr. Les résultats sont souvent un douloureux rappel à la réalité..

Page d’histoire

Le 2 Février 1994, Lyle Odelein égale un record d’équipe pour le nombre de passes et de points dans un match pour un défenseur. Il amassa 5 passes dans une triomphante victoire de 9 à 2 du Canadiens contre les Whalers de Hartford.

Les matchs suivants furent à l’origine du syndrôme de Lyle Odelein…

D’autres joueurs du Canadiens ont été résolument atteint du syndrôme de Lyle Odelein au fils des années :

  • Sheldon Souray, qui depuis qu’il a découvert la précision à son puissant lancer-frapper, croit qu’il est habile dans tous les autres facettes de son jeu offensif.
  • Francis Bouillon, qui lui est passé maître dans l’art de faire des belles montées qui n’aboutissent pas à grand chose…
    C’est pas grave Francis, on t’aime pour tout le reste 🙂

Liens intéressants sur du Hockey plein la gueule!

– Matt